Ils ont travaillé avec nous!

Elise Akopcan.jpg

Elise Akopcan

Conseillère en Communication

Mettre en lien et en images celles et ceux qui font de la création un moteur de sensibilité et de sensibilisation, voici le credo d’Elise Akopcan. 


Parisienne de naissance et de cœur, Élise a fait de la communication un trait d’union pour faciliter l’accès au beau, à l’esthétique, au sensible. 


Passionnée de comédie musicale, elle a auto-produit en 2016 son premier spectacle joué et chanté, consacré à ses amours de Broadway. 


En conjuguant son master 2 de l’IAE de Paris en gestion des entreprises à son diplôme de chargée de production et à ses multiples expériences en production photographique et audiovisuelle, Élise accompagne depuis quinze ans des artistes et leurs projets. 

Katia Weimann

Pianiste et Direction musicale 

Née en 1992, Katia Weimann commence le piano à l’âge de 6 ans. Elle  intègre à l’unanimité le Pôle Supérieur d’enseignement artistique   Paris/Boulogne-Billancourt dans la classe de Marie-Paule Siruguet auprès de qui elle découvre le répertoire de la mélodie française. Elle obtient une Licence de Musicologie ainsi qu’un DNSPM-Piano (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien) en 2014.

 

Lors de classes de maîtres, Katia a pu bénéficier des conseils d’Anne Grappotte, Christian Ivaldi, Betsy Jolas, François-Joël Thiollier, Philippe Biros, Dalton Baldwin, Francis Perron ou encore Hervé Billaut. 

 

Convaincue de l’importance de l’érudition chez l’artiste musicien, Katia suit un second cycle supérieur de Musicologie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle s’y perfectionne, pour le répertoire pianistique avec Isabelle Dubuis, et pour celui du lied et de la mélodie auprès de Jeff Cohen.

En 2020, elle obtient un Master auprès d’Anne Le Bozec et d’Emmanuel Olivier dans la classe d’Accompagnement vocal du CNSMDP.

Katia Weimann.jpeg
Vincent Cordier.jpg

Vincent Cordier 

Comédien

 

Après des études d'art dramatique à  l'école Jean Périmony à  Paris, Vincent Cordier fait en 2016 la rencontre de Christian Bujeau, comédien et metteur en scène, qui lui propose d'interpréter le rôle d’Arnolphe dans « L'Ecole des femmes » puis de Monsieur Feydeau dans une adaptation de trois courtes pièces de Georges Feydeau, "J'ai jamais dit ça".

 

Au théâtre, Vincent Cordier a également joué dans "Carmen", l'opéra de Georges Bizet, avec la production "Opéra de bouche à oreille", et dans "Thérapie de couple", une comédie lyrique produite par "Le Souffle d'Orphée".

 

Il est depuis le 14 septembre 2020 à  l'affiche du spectacle "Les Fous alliés", une comédie absurde et surréaliste dont il est l'auteur, mise en scène par Stéphane Duclot.

Spencer McAndrew

Metteur en scène

Spencer Mc Andrew est un auteur, metteur en scène & réalisateur franco américain. Issu d'une des familles fondatrices de l'âge d'or du cinéma Hollywoodien.

Après s'être formé à l'université de Tours en littérature anglaise et américaine, il rejoint le cours de Bernard Picot. Il entame ensuite un parcours de chant lyrique auprès d'Emmanuel Trenque et de Jean Yves Ossonce, avant de devenir l'élève du réalisateur Bob Swaim et d’être diplômé de l'école internationale de cinéma de Paris, EICAR.

Formé aussi par ses parents, Phyllis Yordan et Yann Bonny, il s'essaie dans de nombreuses mises en scènes au théâtre et collabore avec des grands artistes (Robert Hossein, Roland Petit...), mais aussi dans le monde de l'édition et de la littérature poétique.

Il oscille entre les postes de réalisateur, scénariste comme son grand père, Philip Yordan (Johnny Guitar, Le Roi des Rois, Le Cid...), coach d'acteur (Laetitia Casta, Myriam Boyer...), décorateur/scénographe sur de nombreux projets au théâtre comme au cinéma, mais aussi professeur d'art dramatique et de cinéma.

Spencer McAndrew.jpeg
Gabrielle Savelli.JPG

Gabrielle Savelli

Mezzo-soprano

Elle se forme en chant lyrique auprès de la cantatrice Lise Arseguet. En parallèle de l'obtention de sa Licence en Musicologie à la Sorbonne, elle poursuit sa formation auprès de Colette Hochain et obtient son DEM au Conservatoire Régional de Paris.


On a pu l’entendre dans les œuvres religieuses de Rossini (Petite Messe Solennelle, Stabat Mater), Haendel (Dixit Dominus), Mozart (Requiem, Messe du Couronnement), Bach (Magnificat), Vivaldi (Gloria). Elle chante également divers rôles d'opéras et d’opérette : Giroflé, Girofla de Lecocq (dans le rôle d’Aurore), L'Enfant et les Sortilèges de Ravel (la Tasse chinoise, Libellule), Cavalleria Rusticana de Mascagni (Lucia), Così Fan Tutte (Dorabella) et Les Noces de Figaro de Mozart (Marceline). 

Elle reçoit le 2nd prix du Concours International des Clés d’Or et est finaliste des Concours Internationaux de Nîmes (2015) et Georges Enesco (2018). Gabrielle travaille également au Chœur de l’Opéra de Paris et au Chœur de Radio France

Fabrice Foison

Ténor

Après avoir étudié le piano, la direction de chœur et le saxophone, Fabrice obtient une Licence de musicologie à Poitiers en 2009. En 2011, il est diplômé en écriture et en formation musicale.

 

En tant que chanteur, il se forme auprès de Noémi Rime, puis il entre au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs de Paris créé par Laurence Equilbey et obtient son DEM en juin 2013 dans la classe d'Yves Sotin. Il se perfectionne par la suite avec Mickaël Mardayer au CRD de Pantin.

Il chante avec Les Cris de Paris, La Tempête, Arsys Bourgogne ou encore Aedes mais aussi dans l’octuor Apostroph’, les quatuors A bocca chiusa et Barbiturik Singers ou bien Biscantor. Il a chanté dans les chœurs d’opéra de Limoges, d’Amsterdam, Massy et Tours.

 

En soliste, il chante dans la Création de Haydn, le Requiem de Mozart, les rôles de Mercure et Styx dans Orphée aux enfers ainsi que celui d’Eric Thompson dans Pas sur la bouche

Fabrice Foison.jpg
Aurore Dollo.JPG

Aurore Dollo

Mezzo-soprano

Dès son plus jeune âge, Aurore Dollo chante au côté de la Maîtrise de Radio France. Une fois diplômée de la Sorbonne, elle intègre le Conservatoire de Paris dans la classe de Valérie Millot. Elle bénéficiera également de l’enseignement de Sophie Koch et d’Isabel Rey.

Elle aborde l’opéra avec Sœur Mathilde dans le Dialogues des Carmélites de Poulenc, incarne Concepción dans L’Heure Espagnole de Ravel, et approche l’oratorio avec la Petite Messe Solennelle de Rossini à l’Oratoire du Louvre. Elle interprète les Fünf Rückert Lieder de Mahler et les Wesendonck Lieder de Wagner à la Sorbonne, le cycle De la Poésie Populaire Juive de Chostakovitch à la Fondation des Etats-Unis et la cantate Alexandre Nevski de Prokofiev au Théâtre du Châtelet.

Elle intègre l’opéra studio des Maîtres Sonneurs, avec laquelle elle interprète Chérubin des Noces de Figaro de Mozart à Toulouse, Bordeaux ou Montpellier.

Amélie Delattre

Danseuse

Elle débute la danse à l’âge de 5 ans. Elle intègre la compagnie junior de Marie Devillers. Ainsi, cinq années durant, elle est formée à l’interprétation, à la création et à la pluridisciplinarité en abordant également le Théâtre, la Musique, la Photographie ainsi que la notation Laban qui lui permet par ailleurs de danser au Théâtre National de Chaillot. 

Parallèlement, à l’âge de 15 ans, elle entre au Conservatoire Régional de Rouen d’où elle ressort avec un Diplôme Étude Chorégraphique en Contemporain et en Jazz ainsi qu’un Baccalauréat Musique et Danse. 

En 2015 elle intègre l’ESMD de Lille ainsi que l’université Lille III. Elle étudie auprès de Sébastien Thierry, Pascal Minam-Borier, Marie Glon, Philippe Guisgand, Chinatsu Kosakatini, Isida Micani, Benjamin Houal, Cristina Santucci, Céline Maufrois, Virginie Mirbeau et Carolyn Carlson. 

Diplômée en 2019 elle participe à la création de trois pièces avec la compagnie Black Bakara en tant qu’interprète et assistante chorégraphe ainsi qu’a la création du centre de formation de la compagnie.

Amélie_Delattre.jpg